jeudi 28 août 2014

De la portée d'une oeuvre de Jean-Luc Plé... les "chaînes brisées"

Comme nous avons pu le voir précédemment, les œuvres de Jean-Luc Plé trouvent leurs sources dans le patrimoine, l'histoire locale.

Ainsi chaque commune, chaque personne s'approprie l'œuvre à sa manière, mais l'appropriation la plus flagrante, celle qui a peut-être eu le plus de portée est celle des "chaînes brisées". En effet, c'est toute une ville-capitale qui s'est emparée de l'œuvre et de son symbole. Les "chaînes brisées" et la place -qui a été renommée en son honneur- sont le théâtre chaque année de la commémoration de l'abolition de l'esclavage. Quel bel hommage.


 source : France Guyane - 9 juin 2014


dimanche 24 août 2014

La légende de la biche de Cenon

Légende, identité historique, patrimoniale, économique ou industrielle, figures locales... telles sont les sources d'inspiration de Jean-Luc Plé pour créer un décor de rond-point qui soit en parfaite adéquation avec le site à aménager et l'appartenance locale. 

Aujourd'hui, nous vous invitons à découvrir l'histoire de la biche de Cenon. 


Pourquoi la biche est-elle l'emblème de Cenon?

Deux textes médiévaux présentent cette légende.

D'après la chanson de Roland (XIIe siècle), la légende raconte que Roland (en 778) et son armée allant en Espagne, arrivèrent à la colline de Cenon, couverte à ce moment-là par l'antique forêt de cyprès. Au pied de la colline: les marais. Plus loin, le ruban d'argent de la Garonne barre la route. Saisi d'une inspiration divine, Roland sonna du cor. Au son de l'olifant, une biche blanche effrayée surgit de la forêt. Descendant la colline, elle traversa le marais et franchit la Garonne à un passage guéable qu'elle connaissait bien. Cette fuite éperdue ayant lieu sous les yeux de l'armée, Roland n'eut plus qu'à suivre la trace de la biche et, ses soldats derrière lui, franchit la Garonne.

L'histoire de la Saintonge, qui date du XIIIe siècle, raconte qu'une biche blanche apeurée sortit du Cypressat et traversa un gué (endroit peu profond d'une rivière où l'on peut traverser à pied) qu'elle avait certainement l'habitude d'emprunter. L'armée de Roland suivit ce chemin providentiel pour rejoindre la rive gauche. 

Ceci est une légende, mais quelques siècles plus tard la commune de Cenon adoptera cette histoire pour dessiner son blason et son logo.

Toutefois, quelques éléments de la légende sont historiquement vrais. Roland est un personnage historique. Il était chef paladin de Charlemagne. Charlemagne a été roi des Francs puis empereur (768-814). 

En 778, il décida de faire des conquêtes au nord de l'Espagne. L'armée dirigée par Charlemagne stationna sur les coteaux de la rive droite à Lormont et celle de Roland campa prés de la forêt du Cypressat à Cenon. 

C'est à ce moment que va naitre la légende de la biche.

mercredi 13 août 2014

Petit cours de conduite avec Mounir... aux abords & sur les ronds-points

En voiture avec Mounir...



et n'oubliez pas votre flasheur (clignotant), il n'est pas livré en option.


dimanche 10 août 2014

La France, pays du rond-point (France 2 - JT 20 heures du 9 août 2014)

La France est le pays qui compte le plus grand nombre de ronds-points.

De La Haye-Fouassière aux ronds-points de Charente-Maritime, Anthony Joly & France 2 vous entraînent sur les pas de Jean-Luc Plé, créateur de ronds-points.

De la découverte d'une réalisation avec M. Evrard Garnier, Maire de Lorignac (les "cagouilles charentaises) à la mise en place d'un projet avec Mme Michèle Carré, Maire de Sémussac, en passant par le bureau d'études, un tour d'horizon d'un art populaire...

video